Jardin

Comment tailler un olivier en forme de nuage ?

L’élagage des nuages se décompose en 4 étapes distinctes. M.Nicolas, expert en la matière, vous explique : Le premier est d’étudier le sujet à couper. En effet, pour un niwaki efficace, il est nécessaire d’étudier la structure existante de l’arbre ou de l’arbuste, sinon la taille sera manquée.Sur le sujet photographié, il s’agit d’un olivier taillé sur Gignac La Nerthe. Taille de réduction sur l’extension : Aucun bourgeon n’est conservé. Les branches sont toutes raccourcies en laissant une extension de longueur variable (10 cm à 1 m) des charpentiers. Les bourgeons dormants présents dans chaque extension se réveilleront au printemps. Le volume de l’arbre est considérablement réduit. Sa structure est préservée. L’arbre aura un avenir durable si les coupes sont faites en respectant l’angle et le lieu le plus favorable à la guérison. Utilisation : Réduire le volume et la hauteur de l’arbre afin de libérer de l’espace autour des contraintes qui l’entourent. Afin de apporter de la lumière dans les bâtiments voisins. Période d’intervention : Repos végétatif, de la chute des feuilles au mois de mars sauf par temps très froid. Essences : Privilégiez les espèces plutôt que la sève, les saules et les peupliers fragiles. Taille ou élagage des têtards : Toutes les branches ou charpentiers sont supprimés. Il ne reste plus que le coffre ou la base des charpentiers. Une importante poussée de bourgeons dormants situés à la base des fourches au printemps donnera lieu à de vigoureuses pousses verticales. La structure de l’arbre est modifiée. La réduction de l’arbre est sévère. Lorsque les branches à couper ont un diamètre trop grand (supérieur à 20 cm), il est préférable d’envisager l’abattage. En effet, l’arbre n’arrivera guère à guérir de telles coupures et les chances de creuser. Les arbres doivent être entraînés dans ce mode d’élagage dès le plus jeune âge et donc entretenus tous les cinq à dix ans. Ils forment alors un renflement contenant de nombreux bourgeons dormants où ils sont régulièrement taillés, appelés têtes de chat. Il est parfois trop tard pour certains les têtards pour les tailler au même endroit qu’auparavant s’ils ont été abandonnés depuis plusieurs décennies. Nous pouvons ensuite créer de nouvelles têtes de chat par de nouvelles découpes à mi-hauteur de chaque charpentier. Utilisation : Maintenir un patrimoine de haies de haies. Période d’intervention : À l’automne dès que les feuilles tombent. Essences : Privilégiez les espèces à forte régénération comme les frênes, les saules, les tilleuls, les platanes… Surtout pas pour les conifères !

Lire également : Est-ce que l'olivier craint le gel ?