samedi, avril 13

10 plantes à cultiver dans votre jardin

738

Avec le Printemps, le besoin de constituer un jardin se fait plus ressenti. Mais, pour réaliser cette œuvre, il urge de sélectionner les plantes d’intérêt, faciles à cultiver et faciles à croître. Ainsi, vous vous demandez les plantes à sélectionner pour donner vie à un jardin serviable ? Découvrez dans cet article 10 plantes très accessibles à cultiver dans votre jardin.

Echinacée – Système immunitaire

Du nom scientifique Echinacea purpurea, l’Echinacée est une plante à fleurs aisée à cultiver. Mieux encore, elle nécessite moins d’entretien. C’est une plante d’intérêt médical puisqu’il s’agit d’un stimulateur du système immunitaire. Elle peut donc intervenir efficacement dès les premiers signes d’une infection. Nonobstant, l’Echinacée peut résister au soleil et peut être cultivé en terre normale.

A découvrir également : Les meilleures plantes d'intérieur pour assainir l'air de votre maison

Guimauve

De son nom scientifique Althaea officinalis, la racine du Guimauves est une source de mucilages. En outre, les mucilages servent à fabriquer un gel adoucissant à l’endroit des muqueuses digestives. Ce sont également des alliés pour lutter contre la constipation. Les Guimauves présentent au jardin de belles fleurs blanches qui tendent vers le rose. Elles peuvent être cultivées en terre normale et exposées au soleil.

Hysope – bronche

Désigné par Hyssopus officinalis en terme scientifique, l’Hyssopus peut se cultiver sans ambiguïté. Il s’agit d’une plante résistante à la sécheresse dotée d’un odorat au menthol et eucalyptus. Cette plante est bénéfique pour les sinus et les bronches. Mieux encore, ses sommités fleuries servent dans la préparation des infusions. Cependant, elle se cultive en terre normale et peut être exposée au soleil.

A lire aussi : Cultiver le dahlia noir : astuces et conseils pour un jardin fleuri

Pavot de Californie – sommeil

Scientifiquement désignée par Eschscholtzia californica, le Pavot de Californie est une plante utilisée pour améliorer le sommeil. Il n’est pas loin du coquelicot et est : muni de fleurs orangées qui embellissent tant votre jardin. Néanmoins, il suffit de le cultiver sur un sol bien drainé pour favoriser sa croissance et un entretien moindre. De plus, cette plante présente des propriétés thérapeutiques.

Grande aunée – bronches

De son nom scientifique Inula helenium, la grande aunée répond efficacement dans le traitement d’une infection qui siège dans les bronches. À cet effet, elle est plus efficace que l’hysope. Sa racine est assez particulière et romantique. Parlant de sa germination et de sa culture, il n’y a pas de handicaps qui s’installent. Ses fleurs jaunes font objet de vie aux jardins.

Bardane – foie

La bardane, scientifiquement désigné par Arctium lappa est une alliée pour optimiser le fonctionnement du foie. Quant à sa germination, elle est assez facile. Il en est de même pour sa culture et évidemment pour sa croissance aussi. Toutefois, elle nécessite un arrosage fréquent et peut résister au soleil.

Souci et Basilic sacré

Le souci s’identifie également par Calendula officinalis d’après la science. Sa culture est assez simple et il se ressème naturellement chaque année. Il intervient efficacement dans la lutte contre les problèmes de la peau.

Parlant du Basilic sacré, il s’appelle aussi Ocimum sanctum d’après les scientifiques. Il participe efficacement à l’amélioration du système nerveux. Pour sa culture, il résiste au soleil et nécessite un arrosage régulier.

Matricaire et Melisse

Matricaria recutita est une plante qui a des effets thérapeutiques sur le système digestif et le système nerveux. Elle est très accessible puisque sa semence, son développement, sa transplantation et même sa récolte sont moindres.

Quant à la mélisse, elle est par ailleurs désignée par Melissa officinalis et présente d’énormes effets thérapeutiques. Elle résiste au soleil, nécessite un arrosage fréquent et a besoin de compost pour croître