Potager

Comment semer du persil en godet ?

persil est l’ingrédient essentiel du bouquet garni de cuisine. Et c’est également l’une des plantes aromatiques les plus utilisées en France. Il rehausse délicatement le goût des plats tout en les parfumant. Il faut également savoir que le persil plat est plus parfumé que le persil frisé, qui sera plutôt utilisé pour embellir les assiettes. En apparence, cette plante semble plutôt facile à cultiver. En réalité, seuls les jardiniers les plus patients pourront le goûter. Pour tout savoir sur la culture du persil, suivez le guide ! Le

1) Semez bien le persil (en pot ou en extérieur)

Pour semer du persil en extérieur et donc en pleine terre dans le jardin, commencez en février dans le sud de la France et attendez mars pour la partie nord.

A découvrir également : Comment irriguer son jardin ?

Avant de semer, que ce soit en pot ou en pleine terre, placez les graines dans une petite tasse remplie d’eau à la pièce température. Laissez-le tremper pendant la nuit. Cela accélérera la germination qui, autrement, prendrait des mois.

  • Choisissez un terreau spécial pour le pot ou ameublissez (éclaircissez) le sol du jardin
  • Remplissez un bocal avec un trou dans le fond
  • Ajouter des graines germées
  • Recouvrez-les légèrement en tamisant le sol
  • Arrosez légèrement, le sol ne doit pas être trop humide et doit avoir le temps de sécher entre deux arrosages
  • L’émergence a lieu environ deux à trois semaines après
  • Le besoin en eau est faible, n’arrosez pas trop souvent ou le persil pourrait pourrir

En pleine terre, il sera nécessaire de creuser des sillons de 10 à 15 cm et d’enterrer les graines à 1 à 2 cm de terre.

A voir aussi : Comment reconnaître une coloquinte ?

2) Planter du persil (dans un seau)

  • Le sol doit être bien drainé et léger
  • Faites un gros trou dans une zone partiellement ombragée
  • Ajoutez du compost ou de l’engrais organique
  • Humidifiez légèrement la motte
  • Placez la motte au milieu du trou et remplissez-la de terre
  • Arrosez légèrement
  • Le sol ne doit pas être trop humide, car le persil préfère les sols secs

3) Maintenir le persil Crédits : AllNikart/ Pixabay

Comme indiqué ci-dessus, le persil est très facile à entretenir. Il suffit de l’arroser pendant les périodes les plus chaudes, car il craint les fortes chaleurs et la sécheresse. Pour pouvoir récolter tout au long de l’année, placez une cloche au-dessus de la plante en hiver pour la protéger du froid. Sous la cloche, le persil n’aura plus accès à la pluie, alors n’oubliez pas d’arroser de temps en temps.

4) Récolte et conservation du persil

Tout au long de l’année, vous pouvez couper les feuilles selon vos besoins. Commencez par cueillir les feuilles les plus anciennes. En fait, il vaut mieux cueillir feuille par feuille que de tirer ou de couper plusieurs tiges avec des ciseaux d’un seul coup. Pour conserver le persil, la congélation est possible, mais vous perdrez beaucoup de sa saveur.

La source

Articles connexes :

Thym : tout savoir sur sa plantation, son semis, sa culture et ses soins

Aubergine : comment planter, cultiver et récolter

Potager : 4 solutions naturelles contre les maladies du jardin